VAE: Validation des Acquis de l’Expérience

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. 

 

Votre expérience peut ainsi vous permettre d'obtenir une certification ou un diplôme afin d'évoluer professionnellement.

Qui?

Vous devez pouvoir justifier d'au moins 1 an (continu ou non) :

  • D'activité professionnelle salariée ou non,
  • De bénévolat ou de volontariat,.

L'expérience doit être en rapport avec la certification visée. 

Accompagnement

Vous pouvez demander un accompagnement pour :

  • la formulation de l'expérience à valider,
  • la constitution du dossier de validation,
  • la préparation à l'entretien avec le jury.

Pour l'obtenir, contactez nous.

(Ce service est payant)

Point relais conseil

Il pourra  vous aider à étudier la pertinence du projet et à en obtenir le financement.

 

La 1ère étape de la VAE consiste à constituer et déposer son dossier de recevabilité.

 

Les points relais conseil en Région Centre:

Cliquez-ici


Foire aux questions de la vae

Les diplômes obtenus par la VAE sont-ils identiques à ceux obtenus par la formation ?
  • Oui. La VAE constitue une quatrième voie d’accès à la certification, au même titre que la formation initiale, la formation continue et l’apprentissage.

Peut-on obtenir des dispenses d’évaluation par le jury lorsque l’on a obtenu un diplôme couvrant une partie de la certification visée par la VAE ?
  • Pour certains diplômes, il est en effet possible d’obtenir la validation automatique de domaines de compétences en fonction des diplômes antérieurement acquis (ex : diplômes du travail social ou de la santé). Ces validations automatiques sont définies dans le texte réglementaire du diplôme visé.

Comment est calculée l’ année d’expérience requise ?
  • Il faut justifier d’au moins une année d’expérience en rapport avec la certification visée. Les activités peuvent avoir été exercées de façon continue ou discontinue, à temps plein ou à temps partiel, rémunérée ou non.

L’expérience professionnelle acquise à l’étranger peut-elle être prise en compte pour une demande de VAE ?
  • Toute expérience acquise à l’étranger peut être prise en compte, si vous fournissez les éléments de preuves, traduits en français par un traducteur homologué.

La VAE est-elle payante ?
  • Il faut vous renseigner auprès de l’organisme qui délivre la certification que vous aurez retenue. Certains certificateurs publics proposent une gratuité des frais d’instruction des demandes de recevabilité et des frais de jurys. En revanche, l’accompagnement à la VAE, démarche conseillée mais non obligatoire, est une prestation payante pouvant être, selon votre situation, prise en charge par Pôle Emploi, par des collectivités territoriales comme le Conseil régional, par votre employeur ou son OPCA, ou par l’OPCA agréé au titre du CIF dont relève votre entreprise (ex : Fongecif). Son coût peut varier en fonction de la durée et des modalités de mise en œuvre. Si vous faites partie d’un public défini comme prioritaire par votre branche d’activité, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement renforcé dans la préparation de votre dossier de validation et de votre entretien avec le jury. Pour connaitre les publics prioritaires de votre secteur d’activité, renseignez vous auprès de votre Opca ou Fongecif.

Dois-je prévenir mon employeur de ma démarche de VAE ?
  • Oui, si vous sollicitez votre employeur : pour le financement de votre démarche ; pour une autorisation d’effectuer votre démarche pendant votre temps de travail.